LE SKIEUR VICTOR MUFFAT-JEANDET REJOINT LA TEAM MGEFI 

      1 min
       temps de lecture

La team de sportifs Mgéfi s’agrandit ! Après Yannick Borel et Ugo Didier, c’est Victor Muffat-Jeandet, médaillé olympique de ski alpin, qui porte les couleurs de la mutuelle. L’occasion pour lui de partager son quotidien de skieur.

Parle-nous un peu de ton parcours ? À quel moment as-tu commencé à faire du ski et à vouloir en faire ton métier ?

J’ai un parcours assez atypique, je suis né à Aix-les- Bains, c’est en Haute-Savoie mais ce n’est pas non plus une station de ski alpin. Et ce n’est pas commun d’en être arrivé à pratiquer ce sport, car c’est plutôt une discipline qui nécessite d’être né skis aux pieds, dans une station. Mais j’ai commencé à skier très tôt, à 3 ans je me débrouillais déjà sur les pistes. J’ai tout de suite beaucoup aimé ça et voulu être champion. Et c’est ainsi que, de fil en aiguille, j’ai commencé les compétitions. Mes parents ont dû faire beaucoup de sacrifices car il y avait beaucoup de déplacements à faire pour aller skier en montagne. C’est un travail de tous les jours pour être prêt pour les compétitions.

Comment se déroule cette préparation ?

Il faut être très complet et costaud à tous les niveaux pour résister aux forces des skis. Je fais beaucoup de musculation, de running, de vélo… On peut dire que c’est environ 60 % en salle ou à l’extérieur et 40 % sur des skis. Je m’entraîne sur des glaciers, par exemple. Il y a des endroits en France où, en mai/juin, je peux encore m’entraîner tôt le matin avant que la neige réchauffe. C’est important de s’entraîner aussi sur la neige pour développer le matériel parce que durant la saison des compétitions on n’a pas le temps pour ça. Il faut régler tous les paramètres, presque autant que sur une Formule 1, pour être prêt en hiver.

Comment s’annonce l’année 2021 ? Quels sont tes projets ?

C’est une année particulière. Il y a le circuit de la coupe du monde que je pratique tous les ans, avec des dates chaque week-end à travers l’Europe. Et il y a aussi les championnats du monde, qui ont lieu cette année en Italie, en février 2021*. Ça ajoute un objectif majeur et c’est plus médiatique. J’ai entamé ma saison depuis octobre et elle se passe plutôt bien mais si je peux faire de beaux championnats du monde, ça serait vraiment top !

Pourquoi avoir accepté de rejoindre la team de sportifs Mgéfi ?

Je suis affilié à la Mgéfi depuis plusieurs années en tant que sportif professionnel rattaché aux Douanes. C’était une belle opportunité d’ajouter un sportif de sports d’hiver au sein de cette équipe, aux côtés de l’escrimeur Yannick Borel et du nageur Ugo Didier. Ça me correspond plutôt bien car le ski est un sport individuel mais qui se prépare en équipe. Il y a beaucoup de valeurs, il faut être humble face à la montagne, et chaque jour est différent. En tant que compétiteur, rien n’est acquis, il faut sans arrêt se remettre en question et je trouve que ça correspond plutôt bien à l’esprit de la mutuelle. La blessure fait aussi malheureusement partie de la vie d’un sportif de haut niveau et, faire partie d’une mutuelle, c’est un plus pour ma sérénité. Principalement, je suis content de faire découvrir aux adhérents de la Mgéfi cette vie de skieur assez méconnue.

* Interview réalisée avant les championnats du monde

Découvrez Victor Muffat-Jeandet en vidéo

DÉCOUVREZ D'AUTRES ENGAGEMENTS 2020

prévention
bruno caron
cecifoot
santé mentale